drapeau_francais drapeau_anglais
  • Le FGIS et Eranove présentent les premiers résultats de l’étude initiale du milieu naturel des projets d’aménagements hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui au Gabon
    COMMUNIQUE DE PRESSE Libreville, le 22  janvier 2018 - Le Groupement FGIS - Eranove  a présenté les premiers résultats de l’étude initiale du milieu naturel, engagées en juin 2017, pour les projets d’aménagements hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui au Gabon. Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), vecteur de mobilisation de ressources et acteur majeur de la stratégie de diversification de l’économie gabonaise, et le Groupe industriel Eranove, acteur de premier plan en Afrique dans la production d’électricité et d’eau potable ainsi que dans la gestion de services publics ont, en effet, signé le 21 octobre 2016 deux conventions de concession avec la République Gabonaise pour la conception, le financement, la construction et l’exploitation des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui. La centrale hydroélectrique de Ngoulmendjim, d’une puissance installée estimée à 73 MW (mégawatts), avec un productible annuel estimé de 500 gigawatt/heures (Gwh), sera située à 125 km de Libreville, sur le fleuve Komo. La centrale hydroélectrique de Dibwangui, située sur la rivière Louetsi, sera d’une puissance installée estimée à 15 MW et d’un productible annuel estimé à 90 Gwh. Elle sera située au sud-ouest du pays à 152 kilomètres de Mouila, capitale régionale de la Ngounié. Le groupement FGIS-Eranove a placé le volet environnemental comme une priorité de ces deux projets. Il s’inscrit dans la volonté de préservation de l’environnement inscrite dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) avec un lien étroit entre le Gabon Vert et le Gabon Industriel comme réaffirmé par Son Excellence le Président de la République gabonaise Ali BONGO ONDIMBA lors du sommet sur le climat du 12 décembre dernier. Interrogé sur les objectifs de cette présentation dans le cadre du développement des projets, Monsieur Serge Thierry Mickoto, Administrateur Directeur Général du FGIS, a indiqué : « Notre démarche vise à répondre à la volonté du Gouvernement gabonais de sécuriser l’offre énergétique et d’accroître la part de l’hydroélectrique dans son mix énergétique tout en participant à la lutte contre les changements climatiques et la préservation de la nature. Les enjeux de ces projets sont également d’ordre économique car ils positionnent le Gabon comme une destination de premier choix par l’énergie qui sera mise à disposition, la participation à la diversification de l’économie et la création d’emplois stables et durables. » «Ces études initiales dont les résultats viendront nourrir les études d’impact environnemental et social sont une étape essentielle dans un projet de production électrique car elles permettent d’obtenir l’équilibre optimal entre l’impact  du projet et l’efficience de l’ouvrage. C’est un engagement structurant pour le groupe industriel Eranove, préalable à la mobilisation de financements et pour des partenariats publics privés responsables », ajoute Marc Albérola, Directeur Général du Groupe industriel panafricain Eranove.
  • Le FGIS reçoit le prix du Fonds souverain africain de l’année
    COMMUNIQUE DE PRESSE New-York, le 28 septembre 2017 - Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) a reçu le prix du Fonds souverain africain de l’année décerné par le cabinet international Africa investor (Ai) durant le 11e sommet Africa investor CEO qui s’est déroulé à New-York en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Prix Ai FGIS Le prix du ‘Fonds souverain africain de l'année’ décerné au FGIS, sollicité par une dizaine d’entités, a été attribué sur la base de neuf critères parmi lesquels l'engagement à stimuler l'investissement en Afrique, la transparence, la bonne gouvernance et la performance financière. «Nous sommes ravis de recevoir ce prestigieux prix qui souligne le travail acharné de notre équipe ainsi que son engagement envers l'excellence. Cette année a été marquée par de nombreuses réalisations pour notre institution : des accords pour le développement de barrages hydroélectriques ont été signés et de nombreux autres projets sont sur le point de voir le jour. Nous remercions Africa investor pour cette récompense et pour le travail que cette institution accompli pour favoriser un climat propice à l’investissement en Afrique », a indiqué Serge Thierry Mickoto, l’administrateur-directeur général du FGIS.  Autour du thème ‘Croissance régionale africaine et rôle du capital à long terme’, l’événement a réuni plus de 150 dirigeants, investisseurs institutionnels, leaders du marché des capitaux et régulateurs. Les prix ‘Ai Capital Market Index Series’ récompensent les institutions africaines les plus performantes.
  • Le consortium FGIS-Eranove remporte le Best Water Deal Award décerné par EMEA Finance pour ses projets de Diwangui et Ngoulmendjim au Gabon
    COMMUNIQUÉ DE PRESSE Londres, le 7 juin 2017 – Le consortium composé du Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS) et du groupe industriel Eranove, a remporté le prix du « Best Water Deal 2016 » (meilleur projet de développement hydraulique), décerné par le magazine EMEA Finance. Ce prix récompense le développement par le consortium FGIS-Eranove de deux projets d’aménagement hydroélectrique dont les conventions de concession avec la République Gabonaise pour la conception, le financement, la construction et l’exploitation des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui ont été signées le 21 octobre 2016. Reconnu pour la qualité de ses analyses, le magazine EMEA Finance récompense les meilleures pratiques de la Finance dans le Monde. Ce prix constitue donc une reconnaissance de la qualité de cet investissement. Ces deux ouvrages permettront au Gabon à la fois de mieux exploiter son immense potentiel hydroélectrique et de mieux satisfaire ses besoins en énergie, au grand bénéfice de ses populations et de son développement industriel. La centrale de Ngoulmendjim, d’une puissance installée estimée à 73 MW (mégawatts), avec un productible annuel estimée de 500 gigawattheures (Gwh), sera située à 125 km de Libreville, sur le fleuve Komo. La centrale de Dibwangui, sur la rivière Louetsi, d’une puissance installée estimée à 15 MW avec un productible annuel estimée de 90 Gwh, sera, quant à elle, située à 152 kilomètres de Mouila, capitale de la Province de la Ngounié. « Le Prix que nous avons remporté à Londres pour ces deux projets revient aussi aux autorités gabonaises et à nos partenaires dans ce projet en particulier le FGIS qui nous ont accompagné tout au long de la préparation de ces deux projets. C’est aussi un prix qui vient récompenser l’ensemble des collaborateurs d’Eranove et des sociétés du groupe, leur engagement et leur vision. Le Gabon est un nouveau territoire d’expansion pour Eranove qui étend ainsi son empreinte panafricaine.», a commenté Marc Albérola, Directeur général du Groupe Eranove. « Nous sommes très honorés de recevoir le prix EMEA Finance Best Water Deal 2016 pour les projets de Ngoulmendjim et de Dibwangui. Nous tenons à remercier le Gouvernement Gabonais pour la mise en place d’un cadre incitatif pour les producteurs indépendants dans le secteur de l’énergie au Gabon qui nous permet d’investir dans des projets tels que ceux-ci. Ce prix est le résultat des efforts des équipes FGIS/ Eranove qui ont su, grâce à leur expertise technique et à une volonté commune, aboutir à un projet de développement qui fournira à terme une électricité propre, de qualité et à prix maîtrisé » explique Serge Thierry Mickoto, Administrateur Directeur Général du FGIS.
  • Le Gabon accueille la 4e Conférence des Fonds Souverains des Pays Membres de la Banque Islamique de Développement
    Communiqué de presse Bali, le 11 Avril 2017 – La Banque Islamique de Développement (BID) et la République Gabonaise organisent conjointement la 4e édition de la Conférence des Fonds Souverains des Pays Membres de la BID le 11 Avril 2018 à Libreville. Cette Conférence a pour but de rassembler les Fonds Souverains et les Fonds de Pension issus des Pays Membres de la BID pour travailler ensemble, en collaboration avec la BID, au développement et à l’accroissement des co-investissements. La Conférence des Fonds Souverains rassemble 57 pays, dotés d’une population totale de 1,6 milliard d’habitants et d’une vingtaine de Fonds Souverains. Elle offre des opportunités d'investissement uniques dans diverses classes d'actifs. De nombreuses entités gouvernementales y seront présentes telles que le Fonds de Pension Publique de l'Arabie Saoudite, le Fonds d'Investissement Public d'Arabie Saoudite, la Bahreïn Holding Company Mumtalakat, le Fonds d'Investissement d'Oman, le Fonds National du Pétrole de la République d'Azerbaïdjan et le Fonds Gabonais D'Investissements Stratégiques (FGIS). En 2016, la République Gabonaise, à travers son Ministre de l’Economie, Monsieur Régis Immongault Tatagani, a exprimé sa volonté d’accueillir la 4e édition de ce Forum. « L'objectif de la BID est d'être plus proche de nos Pays Membres afin que nous puissions répondre à leurs besoins. Le 4e Forum d'investissement des Pays Membres de la BID est une excellente occasion pour nos parties prenantes de discuter de nouvelles façons d’intensifier l’investissement. La BID continuera de collaborer avec les Pays Membres en favorisant des relations plus fortes entre les gouvernements et les investisseurs », a déclaré le Dr Bandar Hajjar, Président de la BID. « En accueillant cet évènement, la République Gabonaise affirme sa volonté de renforcer les partenariats avec les investisseurs institutionnels des pays membres de la BID dans le but de dresser les défis liés à l’atteinte des objectifs de développement durable », a déclaré M. Serge Thierry MICKOTO, Administrateur Directeur Général du FGIS.
  • Signature d’un protocole d’accord pour une nouvelle usine de production d’eau potable
    Communiqué de Presse Genève, le 20 mars 2017 - La République Gabonaise, le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS), vecteur de mobilisation de ressources et acteur majeur de la stratégie de diversification de l’économie gabonaise, et le Groupe industriel panafricain Eranove, opérateur de premier plan en Afrique dans la production d’électricité et d’eau potable ainsi que dans la gestion de services publics, ont signé ce jour un protocole d’accord pour le financement, la conception, la réalisation, l’exploitation et l’entretien-maintenance d’une nouvelle unité de production et de traitement d’eau potable située dans la province de l’Estuaire, aux environs de la capitale Libreville. Cette nouvelle usine d’une capacité de production de 140 000 m3 par jour sera alimentée par le captage et le transfert des eaux brutes du fleuve Komo entre les villes de Kango et de Ntoum. Ce protocole d’accord définit les modalités de collaboration en vue de la réalisation des études de faisabilité techniques, environnementales et économiques ainsi que la structuration du plan de financement. Cette signature du protocole d’accord constitue une étape décisive dans le processus engagé par les autorités gabonaises pour améliorer la desserte en eau de Libreville et de ses environs par le renforcement de la capacité de production afin de répondre à la demande sans cesse croissante de la population.
  • Signature d’un protocole d’accord relatif au projet de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval
    Communiqué de presse Libreville, le 21 mars 2017 – Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), Meridiam et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) ont signé avec la République gabonaise un protocole d’accord relatif au projet de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval. La République gabonaise, la société française Meridiam - leader mondial de l’investissement privé de long terme dans les infrastructures publiques -, la SEEG, concessionnaire du service public de production, de transport et de distribution d’eau potable et d’énergie électrique au Gabon et le FGIS, vecteur de mobilisation de ressources et acteur majeur de la stratégie de diversification de l’économie gabonaise, ont signé ce jour un protocole d’accord pour le financement, la conception, la construction et l’exploitation de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval. Ce protocole d’accord définit les modalités de collaboration en vue de la réalisation des études de faisabilité techniques, environnementales et économiques ainsi que la structuration du plan de financement. Située dans la province de l’Estuaire, sur la rivière Mbéi, en aval des ouvrages de production existants de Kinguélé et de Tchimbélé, cette centrale hydroélectrique qui pourrait produire entre 30 et 60 mégawatts constitue un nouveau pas en avant dans l’action du Gouvernement de la République visant à porter les capacités de production d’énergie électrique du Gabon à 1200 mégawatts à l’horizon 2020. A travers ce protocole d’accord, la République gabonaise confirme ainsi sa volonté de valoriser le potentiel hydroélectrique du Gabon en rehaussant à hauteur de 80% la part de l’hydroélectricité dans le mix énergétique gabonais afin de satisfaire la demande d’électricité à un coût compétitif.
  • Le FGIS Recrute!
    Nous recrutons actuellement : un gestionnaire multi-fonds des chargés d’affaires   I. Gestionnaire Multi-Fonds Principales tâches et responsabilités : Veiller à la bonne gouvernance des fonds dont le FGIS est actionnaire ; Accompagner le développement des fonds dont le FGIS est actionnaire ; Participer aux processus d’investissements des fonds dont le FGIS est actionnaire ; Prospecter les fonds d’investissements cibles ; Suivre les performances des fonds dont le FGIS est actionnaire et de son portefeuille de participations ; Effectuer une veille de l’évolution de la stratégie, de l’actualité et des performances du fonds Profil : Formation Ecole de Commerce / Ingénieur / Université ; Expérience de 5 à 10 ans dans une banque d’affaires, conseil en stratégie, private equity ; Expérience fonds de gestion (idéal) ; Maîtrise de l’anglais Dossier de candidature: Les dossiers de candidature (CV et lettre de motivation) sont à soumettre par email à l’adresse suivante : contact@fgis-gabon.com. Ils devront être intitulés : « Recrutement Chargé d’Affaires ».   Date limite de dépôt : 30 Juillet 2014   II. Chargé d’Affaires Principales tâches et responsabilités : Evaluer les opportunités d’investissement ; Concevoir les supports des business plan et les modèles de valorisation d’entreprises ; Participer aux opérations de prise de participation ; Formaliser les outils d’analyse et de suivi de la performance des investissements ; Participer au suivi actif des participations ; Contribuer à la recherche et à l’étude des meilleurs scénarii de sortie.   Profil : Formation Ecole de Commerce / Ingénieur,  si possible 3ème cycle en droit des affaires, finance ; Maîtrise du cycle d’investissement ; Expérience minimum de 5 ans à un poste similaire (société de capital investissement ou banque d’affaire) ; Maîtrise de l’anglais   Dossier de candidature: Les dossiers de candidature (CV et lettre de motivation) sont à soumettre par email à l’adresse suivante : contact@fgis-gabon.com. Ils devront être intitulés : « Recrutement Chargé d’Affaires ».   Date limite de dépôt : 15 Juillet 2014.
  • Entrée au capital d’IHS Towers
    Le FGIS en partenariat avec le fonds d’investissement Emerging Capital Partners (ECP), annonce son investissement dans la société IHS Towers. Créé en 2001, avec son siège opérationnel à Lagos au Nigéria,  IHS Holding détient et exploite des tours de télécommunications au Nigéria, en Côte d’Ivoire au Cameroun, au Rwanda et en Zambie. La société fournit aux Opérateurs Réseaux Mobiles (ORM) de classe mondiale des services sur toute la chaine de valeur : location, gestion et déploiement. Le secteur des infrastructures télécom est un secteur très dynamique en Afrique dans la mesure où les opérateurs de téléphonie mobile se concentrent de plus en plus sur les services rendus à leurs clients utilisateurs et se désengagent parallèlement des infrastructures. La société se positionne comme un acteur majeur au service des opérateurs mobiles.  Elle permet aux opérateurs mobiles d’accéder à un service clé en main afin de se connecter et de couvrir la zone désirée. C’est un nouveau modèle économique avec des loyers garantis sur le long terme. IHS Towers est le premier acteur au Nigéria, le plus grand marché de tours en Afrique, et bénéficie d’une position dominante dans les deux plus grandes économies de l’Afrique de l’Ouest francophone: la Côte d’Ivoire et le Cameroun. L’entreprise est bien positionnée pour capter la croissance supplémentaire attendue dans ces pays ainsi que pour se développer vers de nouveaux marchés. Cette nouvelle  mobilisation d’un montant de 490 millions USD porte à près  de  1.5 milliards USD  les fonds levés par IHS Towers sur les 18 derniers mois. Ces montants permettront à la société d’accélérer son déploiement sur de nouveaux marchés et consolider sa position de leader Africain. Selon Monsieur Serge Thierry MICKOTO, Directeur Général du Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques : « La valeur ajoutée de l’offre, les fondamentaux de marché solides, la robustesse des performances réalisées, l’opportunité panafricaine couplés à l’expérience reconnue des dirigeants sont les facteurs clés qui ont motivé notre décision d’investissement. »
  • Le Gabon se dote d’un centre de surveillance de l’environnement
    TELESPAZIOFiliale des groupes Thales et Finmeccanica, Telespazio France opère des systèmes satellitaires complexes, maintient de nombreuses infrastructures. En s’appuyant sur son expertise acquise dans les domaines des télécommunications, de l’observation de la terre, de la navigation et des technologies numériques, Telespazio France propose une large gamme de collecte de données et de diffusion notamment pour le marché des médias ou de la grande distribution. Telespazio développe également et fournit des services complets de géo-information en s’appuyant sur un catalogue de données et produits. La signature du partenariat entre le Fonds Gabonais d'Investissements Stratégiques (FGIS), l’AGEOS (Agence gabonaises d'études et d'observation spatiales) et Telespazio France est stratégique pour la création et la mise en œuvre d’un centre de surveillance de l’environnement: EarthLab. Ce projet permettra de : •    Créer une dynamique locale et régionale dans le domaine de la surveillance de l’environnement, •    Créer des services à valeur ajoutée dans le domaine de la surveillance maritime et de la cartographie, •    Renforcer la dynamique des services spatiaux au Gabon, •    Bénéficier d’un savoir-faire d’exception en Afrique dans le domaine de l’observation de la terre par satellites Ce projet s’inscrit dans l’Axe 1 du PSGE qui prévoit un Programme Phare de Connaissance et Préservation des Ressources Naturelles en vue d’instaurer un modèle de développement durable Publié le 12 février 2014 par le Journal Officiel
  • 1
  • 2