drapeau_francais drapeau_anglais

Le FGIS et Eranove présentent les premiers résultats de l’étude initiale du milieu naturel des projets d’aménagements hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui au Gabon

COMMUNIQUE DE PRESSE

Libreville, le 22  janvier 2018 – Le Groupement FGIS – Eranove  a présenté les premiers résultats de l’étude initiale du milieu naturel, engagées en juin 2017, pour les projets d’aménagements hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui au Gabon.

Le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), vecteur de mobilisation de ressources et acteur majeur de la stratégie de diversification de l’économie gabonaise, et le Groupe industriel Eranove, acteur de premier plan en Afrique dans la production d’électricité et d’eau potable ainsi que dans la gestion de services publics ont, en effet, signé le 21 octobre 2016 deux conventions de concession avec la République Gabonaise pour la conception, le financement, la construction et l’exploitation des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui.

La centrale hydroélectrique de Ngoulmendjim, d’une puissance installée estimée à 73 MW (mégawatts), avec un productible annuel estimé de 500 gigawatt/heures (Gwh), sera située à 125 km de Libreville, sur le fleuve Komo. La centrale hydroélectrique de Dibwangui, située sur la rivière Louetsi, sera d’une puissance installée estimée à 15 MW et d’un productible annuel estimé à 90 Gwh. Elle sera située au sud-ouest du pays à 152 kilomètres de Mouila, capitale régionale de la Ngounié.

Le groupement FGIS-Eranove a placé le volet environnemental comme une priorité de ces deux projets. Il s’inscrit dans la volonté de préservation de l’environnement inscrite dans le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE) avec un lien étroit entre le Gabon Vert et le Gabon Industriel comme réaffirmé par Son Excellence le Président de la République gabonaise Ali BONGO ONDIMBA lors du sommet sur le climat du 12 décembre dernier.

Interrogé sur les objectifs de cette présentation dans le cadre du développement des projets, Monsieur Serge Thierry Mickoto, Administrateur Directeur Général du FGIS, a indiqué : « Notre démarche vise à répondre à la volonté du Gouvernement gabonais de sécuriser l’offre énergétique et d’accroître la part de l’hydroélectrique dans son mix énergétique tout en participant à la lutte contre les changements climatiques et la préservation de la nature. Les enjeux de ces projets sont également d’ordre économique car ils positionnent le Gabon comme une destination de premier choix par l’énergie qui sera mise à disposition, la participation à la diversification de l’économie et la création d’emplois stables et durables. »

«Ces études initiales dont les résultats viendront nourrir les études d’impact environnemental et social sont une étape essentielle dans un projet de production électrique car elles permettent d’obtenir l’équilibre optimal entre l’impact  du projet et l’efficience de l’ouvrage. C’est un engagement structurant pour le groupe industriel Eranove, préalable à la mobilisation de financements et pour des partenariats publics privés responsables », ajoute Marc Albérola, Directeur Général du Groupe industriel panafricain Eranove.